Témoignage

Il y a eu ce témoignage devant un auditoire d’étudiants en kiné où on m’avait emmené engoncé dans un fauteuil roulant de tétraplégique. Racrapoté dans mon siège comme un rat de laboratoire, j’ai pu relever la tête, les défier de mon regard, un par un et leur annoncer non sans quelque émotion dans la voix que le métier qu’ils avaient choisi était un des plus beaux au monde, celui de me ressusciter, de redonner la vie à mes membres qui étaient morts.

Un(e) patient(e)
Publié le 29/09/2017


<< Précédent      Suivant >>