Témoignage

Comme d’autres soignants, je suis déçu, inquiet, fâché par l’agressivité croissante des patients et de leur entourage, leur impatience et leur revendication parfois inacceptable à être traités en « clients ayant droit…». Certes, la maison Saint-Luc pourrait encore progresser en hospitalité, mais une mentalité semble s’installer, côté patients, qui casse l’alliance, pourtant indispensable, qui est à nouer avec les soignants.

Un(e) soignant(e)
Publié le 29/07/2017


<< Précédent      Suivant >>


Retour à l'accueil