Témoignage carême/quarantaine

Un patient se trouve aux soins intensifs, très affaibli par une longue hospitalisation, toujours intubé pour une aide respiratoire précieuse.
Au terme d'une courte visite, comme je lui dis mes encouragements pour la suite, il m'exprime - par gestes hésitants mais clairs dans leur signification - cette question bouleversante :
"Et toi, comment vas-tu ?"
Patients immenses qui trouvent encore la force de l'attention à autrui alors que le confinement du corps aurait du, selon toute vraisemblance, les laisser centrés sur eux-mêmes ?
J'en ai été remué en grande profondeur.

Un(e) aumônier(e)
Publié le 19/05/2020


<< Précédent      Suivant >>