Témoignage carême/quarantaine

Des soignants de Saint-Luc nous font le cadeau de partager leur témoignage. Je voudrais leur dire un énorme merci. C’est hyper émouvant et magnifique et les faits sont durissimes.

Devoir de mémoire indispensable, on oublie si vite...
On a beau savoir ou croire que l'on sait, la réalité est tellement différente et plus nuancée.

Je pense souvent à vous et à tous ceux qui sont là sur le pont. Le soir à 20 heures, mes voisins travaillant à Saint-Luc me donnaient des nouvelles, me disaient la grande Solidarité qui régnait à St Luc.

C'est à ne jamais oublier et c'est peut être un cadeau d'avoir vécu ces moments en cet endroit, tous reliés les uns aux autres malgré la peur, les chagrins, les douleurs innommables.
Les questions se bousculent dans ma tête et dans mon cœur, je me fais toute petite en disant cela.

Plein de jolies initiatives ont aussi surgi, d'inventivité... J'espère juste que cela va continuer... On oublie si vite…
Moi qui suis quand même habituée à un certain confinement c'est la première fois de ma vie que j'ai ce sentiment de solitude et à vrai dire, je me sens déroutée et je suis gênée de le dire. J'en connais qui ont vécu de grands chagrins, comme les soignants le racontent dans leurs témoignages.

Un(e) patient(e)
Publié le 23/06/2020


<< Précédent      Suivant >>