Témoignage carême/quarantaine

Cher N., c'est il y a près de deux mois déjà que tu nous as rejoints, mon frère et moi, pour donner le sacrement des malades à mamy, lorsqu'elle était hospitalisée dans l'unité covid à Saint Luc.
Je n'oublierai pas tes gestes pleins d'attention, lorsque tu m'aidas à mettre correctement ma combinaison anti-covid. Combien de fois depuis lors n'y ai-je pas repensé ? De plus en plus, j’ai rapproché ce moment, de ces célébrations que mon épouse et moi avons vécues le Jeudi-saint à l'hospice du Grand Saint-Bernard. C'était alors les chanoines qui remémoraient le geste de Jésus nettoyant les pieds de ses disciples, et se mettant ainsi à leur service. Le cadre était tout autre ici mais tu t'es fait serviteur. Je t'en remercie mais sache que jamais, je crois, je ne l'oublierai.

Nous sommes ensuite entrés dans la chambre de mamy. Quel moment de recueillement, d'intériorité, de prière. Il était si impressionnant de voir mamy tâcher de sortir sa main de dessous ses draps, pour faire le signe de la croix, avant le Notre-Père que tu nous avais proposé, et …d’y parvenir ensuite. Même fragilisée (paralysée en un sens…), elle réussissait à poser ce geste qu’au cours de sa vie, elle avait accompli tant de fois !

Et l’Esprit Saint que nous avons prié ce soir là à quatre, il a accompagné mamy –et d’ailleurs nous tous – au cours de ces 8 semaines qui ont suivi.
Dimanche encore, je disais avec mamy dans son lit, la prière du pèlerin de la montagne que nous avons dite lors de la célébration pour l'adieu à notre fils que tu as célébrée avec nous.

Ce mercredi, à 16 heures 30, mamy – entourée des siens sur la terre – nous a quittés pour rejoindre les siens près du Seigneur.

Avant la fin de cette soirée, je tenais à te remercier encore pour tout ce que tu nous as apporté ; le cheminement que nous venons de faire avec mamy a pris une autre dimension grâce à toi ; il nous a marqué et nous ne l’oublierons pas.

Une famille
Publié le 11/02/2021


<< Précédent      Suivant >>