Témoignage carême/quarantaine

Beauté, je me porte à ta rencontre dans la solitude du froid.
Ta lampe est rose, le vent brille.
Le seuil dusoir se creuse.
Au plus fort de l'orage, il y a toujours un oiseau pour nous rassurer.
C'est l'oiseau inconnu.
Il chante avant de s'envoler.

René Char

Un(e) ami(e)
Publié le 27/03/2020


<< Précédent      Suivant >>