BURNING (Je ne mourus pas et pourtant nulle vie ne demeura)


Le burn out était la préoccupation n°1 des étudiants AGL lors de la rentrée. La nouvelle doyenne de Médecine fera du bien-être des étudiant.es et enseignant.es une des priorités absolues. Un symptôme : le spectable Burning était à bureau fermé à Wolubilis: il dépeint un homme en plein basculement et la lente combustion


intérieure qu'il éprouve. Une réflexion intelligente sur notre condition humaine.
Julien Fournier met au jour les souffrances provoquées par un système insidieux, malade de sa quête de rendement. Chronique théâtrale d’une société à bout de souffle (Habeas Corpus Compagnie), d'un monde du travail dont l’exigence confine à l’absurdité. Toutes situations professionnelles qui nourrissent la lente combustion intérieure vers le burn out : essoufflement, rythmes sans répit, fragments de témoignages..
Sur le plateau, un homme -personnage anonyme, acrobate du quotidien, se démène avec application pour garder l’équilibre dans un environnement qui pourtant le contraint ; le sol se dérobe, les éléments glissent, chutent, fuient et le malmènent sans répit.
Un monde du travail, du rendement, du capital et de la surconsommation malade, où l'homme est devenu marchandise, où le sens est perdu.

Cfr. vidéo (lien ci-dessous : en savoir plus)
En savoir plus


Publié le 4/10/2019
Retour à l'accueil