Témoignage carême/quarantaine

Depuis près de 9 ans, au cœur de Bruxelles, j’habite un espace de vie - dégagé de tout bruit de la ville - auquel j'ai donné le nom de Tabéel : en hébreux, "Tabéel" signifie "Dieu est bon".
Aujourd'hui, inscrire dans le quotidien "mon cheminement vocationnel", c'est oser l'aventure intérieure pour y laisser le Christ unifier ma vie. Ce lieu priant me rend heureux.
Dans mon cheminement d’orant, la prière de Jésus est essentielle. Pour Issac le Syriac, cette prière fait du cœur de chacun une cellule monastique où il est seul à seul avec l'Unique dans le silence.

(en appartement supervisé de psychiatrie, un patient passé maître dans de toutes simples "liturgies à la maison")

Un(e) patient(e)
Publié le 28/03/2020


<< Précédent      Suivant >>