Témoignage carême/quarantaine

Depuis le début du confinement, mon moral est plutôt très bon. Globalement meilleur que les mois qui ont précédé. Les conditions m'ont amené à une retraite créative et spirituelle que je souhaitais profondément mais n'avais pas l'audace de rejoindre. Je suis bel et bien un enfant de la société de consommation : tout étant accessible partout, tout le temps et tout de suite, j'ai beaucoup fui mon exigeante vie intérieure dans le sport, les potes, les concerts, etc.
Tout ça n'est plus possible, et ça me fait du bien.
Je n'ai jamais autant créé qu'en ce moment, je crois.
Il y a bien sûr des moments de manque, mais je me sens davantage disponible pour les écouter.

Un(e) étudiant(e)
Publié le 14/04/2020


<< Précédent      Suivant >>