Témoignage

Une patiente était hospitalisée depuis une dizaine de jours. Elle venait tout juste d’apprendre que son corps la lâchait, atteint d’un cancer généralisé.
« On me l’a dit avec beaucoup de tact » me dit-elle, « mais c’est tellement brutal. Ainsi donc mon corps est abimé, pire il se détériore… à certaines heures même il me dégoute… »

Un matin, un brancardier vient la chercher pour un examen. Il chantonnait… Arrivés dans l’ascenseur, elle lui dit doucement : « Monsieur, s’il vous plaît, chantez moi quelque chose » Et lui, tout naturellement se met à chanter : « Ne me quitte pas... » de Jacques Brel. La finale du chant dit : « …ton corps couvert d’or et de lumière »…

Elle m’a rapporté l’événement comme on parle d’un trésor. « Cet homme, me dit-elle, m’a fait un merveilleux cadeau et je le lui ai dit. Ainsi donc, mon corps qui s’en va à vau-l’eau, n’est pas méprisable, il sera couvert de perles (c’est ainsi qu’elle l’avait entendu) et de lumière. Vous vous rendez compte ! Cet homme ne sait pas la grandeur du cadeau qu’il m’a fait.

Un(e) ami(e)
Publié le 23/08/2017


<< Précédent      Suivant >>


Retour à l'accueil