Témoignage carême/quarantaine

Dr Denis Mukwege - Le Monde -
Cette épidémie montre les limites du système qu’a créé notre génération. Un système qui n’a pensé qu’à l’économique et à la course au profit rapide, au détriment du social et de l’attention aux autres. Un système qui a complètement perdu de vue certaines valeurs comme la solidarité et n’a eu de cesse de penser « global » pour chercher au bout du monde la main-d’œuvre la moins chère possible en dédaignant l’investissement social. Un système où l’hôpital public a été considéré comme la 5ème roue du carrosse alors qu’il devrait être un rempart.
Qui aurait pu imaginer que des malades d’une société riche puissent mourir devant des médecins désarmés et contraints à d’horribles choix ? Qui aurait pu penser qu’au XXIe siècle, des gens seraient abandonnés à leur sort dans des établissements pour personnes âgées, sans qu’on puisse même leur donner une sépulture ? Tout ceci était impensable il y a à peine 3 semaines.
Alors j’espère que l’on apprendra de cette pandémie. Que le monde d’après le coronavirus ne sera plus le même. Que l’homme saura retourner vers l’humain. Que seront réhabilitées les notions d’égalité, de dignité et enfin d’empathie.

Un(e) soignant(e)
Publié le 29/03/2020


<< Précédent      Suivant >>