Témoignage

« Ma voisine est morte : 88 ans, 65 ans de mariage. Elle avait demandé à être "incinérée", ce qui a été fait, mais… après une attente de huit jours au crématorium, ce qui est inimaginable ! Un cadavre n’est quand même pas un déchet, mais le corps d’un humain ! En plus, la crémation était dans l’intimité : amis non admis. Le mari a ramené l’urne pour l’enterrer dans leur jardin, à côté de la tombe de leur… chien !! C'est dur cette "non croyance". Le rituel qui entoure l'endeuillé est d'un soutien inestimable et j'admire l'appui que vous donnez aux patients et au personnel de Saint-Luc.»

Un(e) soignant(e)
Publié le 24/08/2017


<< Précédent      Suivant >>


Retour à l'accueil